Préface

AU SERVICE DE "MON MONSIEUR" 

 

Toute ma vie professionnelle j'ai servi avec un respect formel et distant tous mes employeurs sachant toujours jusqu'où ne pas aller.

Lors de certains emplois, il me fut impossible de ne pas m'attacher, de ne pas servir avec affection et dévouement mes employeurs parce qu'ils étaient humains, affables, attachants généreux. 

 

J'ai travaillé pour et avec des personnes extrêmement riches, puissantes, influentes mais, toujours à l'écoute et toujours disponibles.

Nous nous entendions, nous nous écoutions, nous communiquions dans l'harmonie et le respect.

Nous nous protégions respectueusement.

J'étais leur rempart ils étaient le mien. 

 

D'autres emplois ont étés hélas moins heureux.

 La complexité de caractère de certains employeurs ne facilitait pas ma tâche professionnelle .

J'avais beaucoup de mal à m'exprimer dans et par le travail.

Il était presque impossible de planifier ou d'organiser  quoique se soi, se faire payer son salaire demeurait presque un exploit.

 

J'évoquerais ces situations ubuesques lors d'un autre chapitre. 

Je suis fier d'écrire, que j'ai aimé comme des parents quatre familles malgré ma déontologie du "savoir jusqu'où ne pas aller" .

J'étais attristé lors d'une disparition dans la sphère familiale; ce moment terrible m'affectait profondément : J'avais perdu un proche.

 

J'avais vécu trop longtemps en communion avec la famille pour être  imperméable à leur chagrin.

Je fais allusion à une longue maladie ou lors de la disparition d'un enfant.

C'est une  épreuve terriblement éprouvante pour un majordome.

Au service d'une famille on vit tous leurs événements.

Souvent on se trouve dans les tous les événements, on est témoin des bonheurs, des malheurs, on traverse et on partage leur quotidien au quotidien quelquefois on est pris ou surpris dans  la tourmente de leur vie . 

Le #majordome est un intime témoin et acteur des pages de leur vie on est intimement intime et liés ...

Je vous retrouve avec plaisir, dans deux semaines pour un autre épisode de la vie de mon monsieur.

The mystery Butler | Jules mountbrion

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now