Les tribulations du mystery butler

Dans cette rubrique, je partage avec vous au jour le jour ma vie au service des privilégiés

 

Tout au long de ma vie professionnelle j'ai servi avec un respect formel et distant tous mes employeurs (mes maîtres) sachant toujours jusqu'où ne pas aller.

 

Lors de certaines expériences, il me fut impossible de ne pas m'attacher, de ne pas servir avec affection et dévouement mes maîtres, parce qu'ils étaient profondément humains.

 

Je n'ai pas honte de confesser que j'ai aimé comme des parents trois familles malgré ma déontologie du "savoir jusqu'où ne pas aller".

 

J'étais attristé lors de leur disparition, ce moment terrible m'affectait profondément, j'avais perdu un proche.

 

J'avais vécu trop longtemps en communion avec toute la famille pour être imperméable à la douleur.

 

D'autres expériences hélas n'ont pas été aussi heureuses, j'ai eu beaucoup de difficultés à m'exprimer par et dans le travail compte-tenu de la complexité des nouveaux "happy fews" et "startup men" récemment argentés ...

 

                                                                      - The mystery Butler | Jules Mountbrion -

 

 

Le chalet de barbie

Mon monsieur

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now